Les résidents

Les membres du collectif

Photographe, ébéniste, céramiste, luthier, peintre, sculpteur, sellier-maroquinier, plasticien, théâtre d’ombres, coutelier, marionnettiste … tout un monde d’arts dans un lieu magique !

 

RÉSIDENTS PERMANENTS

Alexis – Sellier-Maroquinier

Sellier-maroquinier, Alexis a appris et expérimenté son métier au sein d’une grande maison parisienne. Il a enrichit son savoir-faire auprès de maîtres artisans dans le domaine de la confection et de la restauration.

Conjointement, sa pratique artistique s’exprime aussi par l’intermédiaire d’installations plastiques, où les symboliques arborent, le cuir en charnière.

 

Lisa Marchand-Fallot – factrice de marionnettes & plasticienne

C’est pendant son diplôme des métiers d’arts option matériaux de synthèse que Lisa se passionne pour la fabrication de marionnettes. Elle part se former au sein de la Compagnie mexicaine Luna Morena pendant deux ans. Là bas elle apprend les techniques du bunraku, de la marionnette portée et de la marionnette géante. À coté, elle fonde son propre atelier avec Americo Garcia. De retour en France, elle apprend la construction de marionnettes sur table, marionnettes à fil et à gaine avec la Cie Emilie Valantin.

Dans son atelier, elle fabrique pour des compagnies, des collectionneurs ou pour des projets personnels, dans des matériaux variés : bois, papier mâché, tissu, polystyrène, résine, mousse souple, cuir, métal… Parallèlement, elle s’intéresse au crochet et à la teinture végétale et façonne accessoires et vêtements.

 

Justyna Jędrzejewska – Céramiste et graveuse
© Justyna Jędrzejewska

Céramiste et graveuse, Justyna Jędrzejewska est arrivée en France en 2000. Son parcours et son travail commence par le dessin. Gravures en taille douce (aquatinte, aquaforte, pointe sèche) et en bois sont inspirées par ses dessins et croquis. C’est le corps qui est au centre de ses inspirations.

Dans les creux de bols, tasses, saladiers en porcelaine et en grès en retrouve aussi des corps, des visages, ainsi que des textes. L’autre inspiration pour la décoration des bols c’est la nature, des feuilles imprimées sur des parois. La recherche des émaux s’ajoute à la finition des ses objets utilitaires.

 

Mireille Merem/Cluzet – artiste/plasticienne

Née en 1950 à Paris, diplômée des Beaux Arts de Lille/ Calais et de l’université Paris 1 Sorbonne ( agrégation d’arts plastiques). 

Elle poursuit une recherche artistique qui s’articule selon des processus sensibles le plus souvent en lien avec des références littéraires et avec l’histoire de l’art. Dans ses recherches,qu’elle aime développer en rhizome, de multiples médiums sont éprouvés pour leurs valeurs internes reliées au projet, et au questionnement qu’il induit. Installation, vidéo, photographie, objet, céramique, peinture, dessin….

 

 

Godefroy Luong – Sculpteur

Arrivé début 2016 au château de Verchaüs, Godefroy Luong cherche à y affirmer un style, ébauché durant son passage aux Beaux-Arts de Paris. Une quête qu’il entreprend aujourd’hui à travers le corps humain, persuadé que tout peut s’exprimer grâce à lui.

 

 

RÊVERIES MOBILES – Spectacle vivant

Théâtre sensoriel pour le jeune public. La compagnie Rêveries Mobiles est née en 2010 à Lyon sous l’impulsion de Clarisse TOULAN. C’est à l’issue d’ études théâtrales et d’un voyage en Asie où elle s’est formée aux formes traditionnelles du théâtre d’ombre notamment auprès de Maître Ramachandra Pulavar dans le Kerala (Inde), qu’elle fonde la compagnie et crée un premier projet singulier avec Benjamin Gibert et Louise Didon.

En entreprenant la création du bateau, la compagnie s’inscrit dans la voie d’un théâtre jeune public synesthésique où s’articulent formes animées, arts visuels, musique et odeurs autour d’une certaine « poétique des sens » qui interpellent la réception et l’imaginaire du jeune public. Depuis 2012,  le spectacle le bateau continue de voyager sur le réseau jeune public et compte déjà plus de 300 escales publiques. Parallèlement la Cie propose des ateliers pédagogiques et développe un nouveau projet intitulé Jouons ! et porté par Louise Didon.

 

Hélène Giudici – plasticienne & géographe

 

Plasticienne et géographe, Hélène mène une recherche sur notre rapport au vivant et sur l’éveil écologique. De la démarche personnelle à inter-personnelle, Hélène considère l’art comme un langage et une machine à tisser du commun.

Son atelier pour laboratoire, ses expériences, rencontres et voyages pour inspiration, elle développe une approche artistique instinctive basée sur la méditation, le son et le mouvement. Elle propose des ateliers exploratoires et expositions thématiques en France et à l’étranger, et agit au sein de plusieurs collectifs – leglif, P.E.R.F.O.R.M! et le Château de Verchaüs.

 

Rico priet -luthier

Imago Guitare est une vision de la lutherie par Rico Priet. Après plus de dix ans à fabriquer des modèles alliant tournage sur bois, sculpture et recherches acoustiques, sa démarche créative s’oriente vers des instruments ergonomiques et minimalistes.

L’expressivité musicale, l’acoustique et la fonctionnalité sont l’objectif de l’artisan.  Les bois locaux sont rois dans l’atelier : noyer, poirier, épicéa, cèdre, merisier, cormier, alisier, châtaignier, érable ondé… Ces essences issues de nos forêts servent à fabriquer les guitares, les ukulélés, les basses et les créations originales dessinées par le luthier, des musiciennes et musiciens, ainsi que des artistes et des designers. Le choix de privilégier des finitions aux huiles dures bio parachève la réflexion globale de Rico et assure un rendu sonore bluffant les meilleures oreilles.

 
Sophie dubois – musicothérapeute et psychothérapeute, chef de choeur

Diplômée du conservatoire de Lyon et de l’ENM de Villeurbanne, Sophie démarre sa carrière comme hautboïste, chef de Choeur et professeur. Puis elle se forme en pédagogie musicale Willems, en musicothérapie (CIM -Paris) et psychothérapie transpersonnelle (CESHUM -Paris).
Elle propose une méthode originale par une approche globale et créative de la voix et du chant spontané, qui permet de découvrir sa voix et amène à plus de conscience de soi. Elle utilise les outils de l’analyse de rêves, la respiration holotropique et une approche psycho-corporelle pour élargir le champs de la thérapie.
Elle propose également des formations autour des thématiques de la voix, de l’écoute et de la musicothérapie pour les chorales et les institutions. Séances thérapie voix – chant spontané – relaxation sonore – analyse de rêves & psychothérapie sur RDV : 0664255232
Stages & formation – contact@sophiedubois.fr

Simon bertin – Sculpteur Forgeron

Les sculptures de Simon Bertin sont le fruit d’un dialogue avec le fer et le feu, à la fois un jeu et une confrontation entre l’homme et la nature, elles décortiquent l’individu, interpellant sur notre place dans ce monde. Depuis 2011, Simon développe des actions en dehors de l’atelier, souhaitant faire bénéficier le plus grand nombre de cette pratique. La forge s’installe alors dans la rue, les écoles et autres lieux… Par la transmission de savoir-faire, il élabore avec la participation de publics variés, enfants scolarisé ou non, adolescents et adultes, valides ou en situation de handicap, des œuvres en métal partageant sa passion pour la création.

 

Elsa Ohana – DESSIN CONTEMPORAIN ET GRAVURE

Elsa OhanaElsa Ohana pratique le dessin contemporain et la gravure. Amoureuse de ce moment où la ligne se perd et où la trace devient tache, elle combine surfaces et imprimés pour produire des images plurielles. Formes épurées dans le ciel de la page,portraits archipels, ses œuvres proposent des micro récits du féminin et de la mémoire.
Sous la magie de la presse, dessin et empreintes dialoguent dans un infra mince graphique et poétique. Un système à entrées multiples, où le dessin comme mise en forme d’une pensée mobile connait toute sortes de devenirs…

 

Julien Goussot, Forgeron-coutelier

C’est en 2017, à 36 ans, que Julien a le déclic, l’envie de quitter la capitale et son métier de géomètre pour s’installer en Ardèche afin de réaliser son rêve, devenir forgeron-coutelier. Depuis tout jeune passionné par l’histoire, dans la pratique assidue du jeux de rôle et la reconstitution historique, il ira jusqu’en maîtrise de LLCE Scandinave, se plongeant dans l’univers des sagas et autres récits mythologiques qui font la part belle à l’acier et aux armes. Devenir forgeron afin de travailler cette matière et donner vie à des réalisations pour y insuffler une part de magie et d’authenticité s’est imposé à lui. Après  une formation intensive à « Couleur de Forge »,  maintenant il peut laisser libre court à son imagination, sa créativité et assouvir sa soif d’apprentissage.

 

Sébastien Romeyet – ébeniste

Formé à la construction, j’ai passé de nombreuses années à rénover du patrimoine bâti en pierre puis à concevoir et réaliser des maisons en bois. Guidé par la matière, son sens du touché, je choisis le bois et la relation aux arbres pour m’exprimer. Je coupe, assemble, ponce, transforme, observe, rêve, dessine, et crée des objets utiles ou abstraits aux lignes sobres.

 


 

RÉSIDENTS TEMPORAIRES
Henri Pol – Photographe
© Henri Pol

Henri Pol est déclaré artiste photographe depuis 10 ans. Son travail photographique va vers l’approche et les rencontres.

Il a publié « Poste Restante » en 2011. Plusieurs de ses projets personnels ont donné lieu à des expositions en métropole (Paris, Lyon, Chartres, Valence). Henri Pol est membre et président du collectif de photographes ŒIL DE TERRES (association loi 1901).

Le Machin à Coudre – Organisation de spectacles sous chapiteaux

Créée en août 2008 sur les cendres encore chaudes des chapiteaux Latcho Drom, cette association a pour objet l’organisation d’événements festifs et culturels, la gestion et la diffusion de chapiteaux en France et à l’étranger.

Le Machin à Coudre dispose de deux chapiteaux de cirque, un de 250 m2 (300 places debout) et un de 500 m2, et de tout un parc de matériel : projecteurs, scène, structure lumière, matériel de distribution électrique, chauffage à air pulsé et bar.

Les membres de cette association sont tous professionnels du spectacle vivant.

PIErre de lestrange – compositeur, interprete, batteur, percussionniste, musicothérapeute

Plongé dans l’apprentissage musical dès son plus jeune âge avec des cours intensifs de batterie-percussion, Pierre de Lestrange entre dans l’orchestre philharmonique de Nantes à 10 ans. Ce n’est qu’à 18 ans qu’il décide de s’émanciper de l’apprentissage classique pour devenir batteur de divers groupes. Au fil des années, il quitte progressivement l’usage unique de la batterie pour rejoindre une diversité instrumentale. Aujourd’hui, sa recherche se situe entre la composition, l’enregistrement et l’improvisation avec l’utilisation de matières sonores variées entremêlant l’acoustique et l’électronique. Son champ d’activité s’étale du ciné-concert solo à la performance musicale sur scène accompagnant théâtre, cirque, danse, cinéma… l’enregistrement en studio fait également partie de son champs d’action.