Le Collectif du Château de Verchaüs

 

Présentation du collectif du château de Verchaüs-1Situé à Viviers, en Ardèche, le château de Verchaüs est administré par un collectif de plusieurs artistes et associations œuvrant de façon complémentaire dans le champ de l’art et de la culture. Il s’agit donc d’un espace mutualisé de création et de développement artistique. Son originalité tient à la pluridisciplinarité des pratiques représentées : art contemporain, métiers d’art, spectacle vivant, accueil de structures culturelles…

Chacun apporte son énergie et ses compétences pour faire du château un terrain d’expérimentation et de rencontres au service de l’art contemporain et du spectacle vivant. Le Collectif du Château de Verchaüs a été créé en 2005 par : l’association Defakto, Irfan le label, le chapiteau Latcho Drom (actuellement Le Machin à Coudre), le groupe de musique les Ogres de Barback et les Connexions Associatives.

Développer et pérenniser des espaces de travail

Depuis 2005, le château est restauré dans le but d’offrir à chacun les meilleures conditions de travail possibles,  13 artistes ou structures culturelles l’occupe. Ce lieu leur est essentiel afin de mener à bien leur travail. Ils ont accès à plusieurs espaces intérieurs et extérieurs au calme, au plus près de la nature, pour créer.

C’est grâce à la participation aux frais versée par chaque membre que le collectif peut fonctionner. Jusqu’à présent autofinancé, son budget est aujourd’hui équilibré. Chaque membre est partie prenante du projet, participe aux tâches quotidiennes et aux travaux de rénovation et contribue au développement de son atelier.

Présentation du collectif du château de Verchaüs-2Depuis 2008, deux personnes sont embauchées pour s’assurer du bon fonctionnement du château en s’occupant de tout ce qui concerne la gestion administrative et l’entretien des locaux. Notre objectif est de pérenniser ces emplois et de continuer à être un soutien pour les associations membres du collectif. Par-là, nous entendons participer au développement territorial du bassin vivarois en créant un espace de travail et de création artistique des plus dynamiques.

Aujourd’hui, nous poursuivons le travail de rénovation du château et nous tournons à présent vers les anciennes dépendances qui, une fois restaurées, accueilleront des sculpteurs, des céramistes ou tout autre artiste ayant besoin d’espace de plain-pied. Nous serons alors à même de répondre aux demandes reçues dans ce sens.

Favoriser la création artistique dans le bassin vivarois

catherine_justyna_8084
Meuble Catherine Charpentier et céramiques, Justyna Jędrzejewska. Exposition permanente – Henri Pol ©, 2016

Le château se définit comme un espace de création artistique. Par conséquent, ses bâtiments et son parc sont réservés aux artistes qui y travaillent au quotidien ou de manière ponctuelle.

De plus en plus d’artistes tournés vers l’art contemporain et d’artisans d’art s’installent au château. Celui-ci est un espace de travail pour les artistes locaux, favorise les rencontres et rend visible le potentiel associatif local. Il s’impose donc naturellement comme un lieu culturel et artistique important dans le paysage vivarois et en Ardèche.

Pour permettre aux artistes extérieurs de bénéficier du cadre bucolique qu’apporte le château, le collectif a pris la suite de l’association Pas Ce soir en favorisant l’accueil au château de compagnies du spectacle vivant (en résidence ou en représentation dans la vallée du Rhône). Celles-ci bénéficient du calme, des grands espaces et de toutes les commodités offertes par le lieu pour se consacrer à leurs créations. Cet accueil permet une reconnaissance du château et de Viviers dans différents milieux artistiques tels que le jazz, la chanson, le théâtre, les arts de la rue ou encore le cinéma. De plus cette initiative permet à un certain nombre d’associations locales d’héberger leurs artistes.

Valoriser le château, ses artistes et ses associations

Présentation du collectif du château de Verchaüs-3
Le vélo d’Alexis, Henri Pol, 2016 ©

La rénovation du bâtiment a permis de donner une nouvelle vie au château et de stopper sa dégradation. À présent habité, il est valorisé par le travail des artistes et des associations. Selon l’évolution de ses membres qui évolue au fil du temps, le collectif représente différentes disciplines liées à l’art contemporain et aux métiers d’art : peinture, photographie, scénographie, sculpture, ébénisterie d’art, infographie, couture, cartonnerie, mosaïque, photographie… Mais le spectacle vivant a aussi sa place au château : une danseuse et une association disposant de chapiteaux et de matériel scénique font partie du collectif. Le château souhaite donc valoriser cette diversité aux yeux des visiteurs, notamment à partir d’expositions temporaires et permanentes.

Devenir un lieu artistique privilégié pour la population locale

alexis_8096
Atelier d’Alexis, sellier-maroquinier, château de Verchaüs – Henri Pol, juin 2016 ©

Le château de Verchaüs permet le regroupement de structures qui, en s’y installant, ont un impact sur la vie économique locale. Depuis la création du collectif, des artistes ont choisi de s’installer à Viviers ou aux alentours. Pour ceux qui vivaient déjà sur ce territoire, ils peuvent espérer rester puisque leur espace de travail est à proximité. Les salariés, artistes et associations contribuent donc au développement économique de leur territoire.

La restauration du château a aussi engendré une économie solidaire et partenariale à Viviers. En effet, plusieurs chantiers d’insertion ont été organisés en partenariat avec la mairie de Viviers et des structures locales telles que le CICP ou l’ADSEA. Durant ces chantiers, les participants ont acquis de véritables savoir-faire et ont constitué une aide précieuse dans la rénovation du lieu.

Ils sont passés par le château

Les Ogres de Barback, Juliette Z, Marie Bienaimé, Paul et Mickey, cie Mauvais coton, Lézards cordés, cie 100 issues, Smac 07 Cavajazz, Electric Bazar Cie, Hippocampe Théâtre, Les Connexions Associatives, Defakto, Ainsi Fa La Mi, David Courtin, Hight Tone, Pas ce soir, Esther Marlot, Tête à plumes, Les fils de Teuhpu, Fest’Accro, tournage du film Casa Nostra…